Que faire en cas de risques de conduites autodestructrices et de suicide sur Twitter

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez êtes en difficulté ou en crise, vous n’êtes pas seul. Utilisez les coordonnées ci-dessous pour obtenir de l’aide.

  • États-Unis : Contactez la National Suicide Prevention Lifeline au 1-800-273-TALK (8255). Les services aux personnes suicidaires sont disponibles 24 heures sur 24. Les appels sont gratuits et confidentiels.
  • Autres pays et régions : Pour trouver un centre de crise près de chez vous, consultez Association internationale pour la prévention du suicide.

Si vous avez des idées suicidaires ou un comportement autodestructeur, ou si c’est le cas de l’une de vos connaissances, nous vous recommandons de rechercher de l’aide dès que possible auprès de services spécialisés dans l’intervention d’urgence et la prévention du suicide. Vous pouvez également avertir l’équipe Twitter chargée de traiter les signalements de comptes dont les comportements évoquent des conduites autodestructrices ou des idées suicidaires si vous rencontrez ce type de contenu sur Twitter.
 

Approche de Twitter concernant les contenus associés à des menaces de comportements autodestructeurs et de suicide
 

Quand nous recevons un signalement relatif à un risque de suicide ou de comportement autodestructeur, nous contactons la personne concernée et l’informons que quelqu’un qui tient à elle nous a alertés. Nous l’encourageons également à rechercher de l’aide, et nous lui donnons des informations sur des ressources dédiées en ligne et par hotline.
 

Savoir reconnaître les signes annonciateurs
 

Il est difficile d’interpréter les publications en ligne. Malgré tout, certains signes avant‑coureurs peuvent vous permettre d’identifier des personnes suicidaires ou présentant des risques de comportements autodestructeurs. Voici des questions que vous pouvez vous poser pour déterminer si une personne a des idées suicidaires :

  • Cette personne laisse‑t‑elle fréquemment transparaître un sentiment de dépression ou de désespoir dans ses publications ?

  • Publie‑t‑elle des commentaires morbides ? Évoque‑t‑elle la mort de manière non équivoque ?

  • Publie‑t‑elle des commentaires évoquant des tentatives de suicide passées ?

  • Décrit‑elle un comportement autodestructeur ou publie‑t‑elle des photos qui en témoignent, ou se présente‑t‑elle comme suicidaire ?

  • Avez‑vous récemment identifié un changement de son humeur ou du contenu de ses publications ?
     

Si vous ressentez de l’inquiétude et si vous connaissez la personne concernée, il peut être utile de la contacter personnellement et de l’encourager à demander conseil à des services spécialisés susceptibles de l’aider. S’il s’agit d’une personne que vous ne connaissez pas, vous pouvez aussi la contacter pour lui faire part de votre inquiétude ou l’orienter vers un organisme spécialisé, une hotline de prévention du suicide ou l’un de ses proches. Si vous hésitez à contacter la personne ou ne savez pas comment communiquer avec elle, vous pouvez prévenir Twitter via notre processus de signalement dédié.
 

Gérer les ressentis liés aux idées autodestructrices ou suicidaires
 

Si vous envisagez d’adopter des comportements autodestructeurs, si vous avez des idées suicidaires, ou si vous souffrez de dépression ou d’anxiété, il peut être utile de parler à des personnes en qui vous avez confiance, ou de contacter des organismes dédiés qui peuvent vous fournir un soutien et une assistance afin de vous aider à gérer ces ressentis.

La dépression présente une grande variété de symptômes et affecte des millions de personnes chaque année. Les personnes touchées manifestent des signes de tristesse, perdent de l’intérêt pour leurs activités, n’ont plus d’appétit, ont un sommeil irrégulier, ne parviennent plus à réfléchir et ont éventuellement des pensées suicidaires. Ces symptômes peuvent être évidents, mais sont parfois difficiles à détecter. Dans tous les cas, ne les ignorez pas.

 

Partagez cet article