goglobalwithtwitterbanner

Politique en matière d'informations trompeuses sur le COVID‑19

Vue d’ensemble

Il est interdit d'utiliser les services Twitter pour partager des informations fausses ou trompeuses sur le COVID‑19 susceptibles d'entraîner un préjudice. 

Au fur et à mesure de l'évolution de la compréhension scientifique de la pandémie de COVID‑19, nous observons en parallèle l'émergence de théories du complot persistantes, d'une rhétorique alarmiste qui n'est pas confortée par des études ou des rapports fiables, ainsi que d'un large éventail de rumeurs sans fondement. En l'absence de contexte, tout cela peut empêcher le grand public de prendre des décisions éclairées au sujet de sa santé et met en danger les individus, les familles et les communautés.

Il est interdit de partager sur Twitter des contenus manifestement faux ou trompeurs susceptibles d'entraîner un risque important de préjudice (comme une exposition accrue au virus ou des effets néfastes sur les systèmes de santé publique). Cela englobe le partage de contenus qui peuvent induire en erreur sur la nature du virus COVID‑19 ; l'efficacité et/ou la sécurité des mesures préventives, des traitements ou d'autres précautions visant à atténuer ou soigner la maladie ; les réglementations et restrictions officielles ou les exemptions relatives aux avis de santé publique ; ou la prévalence du virus ou le risque d'infection ou de décès associé au COVID‑19. Par ailleurs, nous pouvons marquer les Tweets qui partagent des informations trompeuses sur le COVID‑19 pour réduire leur propagation et fournir davantage de contexte.

Qu'est‑ce qui constitue une infraction à cette politique ?

Pour qu'un contenu lié au COVID‑19 soit marqué ou supprimé en vertu de cette politique, il doit : 

  • avancer une affirmation, exprimée dans des termes définitifs ; 
  • être manifestement faux ou trompeur, sur la base de sources largement disponibles et faisant autorité et ;
  • être susceptible d'avoir un impact sur la sécurité publique ou de causer un préjudice grave.

Cette politique aborde cinq catégories de comportements et contenus trompeurs :


Informations fausses ou trompeuses sur la nature du virus


Nous marquerons ou supprimerons les informations fausses ou trompeuses sur :

  • la transmission du virus, comme les allégations sur la propagation asymptomatique ou les fausses informations sur la façon dont il se transmet à l'intérieur ;
  • la sensibilité au virus, par exemple, affirmer que des groupes ou personnes spécifiques sont plus ou moins susceptibles d'être infectés ou de développer des symptômes indésirables en raison de leur nationalité ou de leur religion ;
  • les symptômes généralement associés au virus, notamment les instructions trompeuses sur l'autodiagnostic ; 
  • la pandémie ou les vaccins contre le COVID‑19, qui invoquent une conspiration délibérée de forces malveillantes et/ou puissantes.

Informations fausses ou trompeuses sur l'efficacité et/ou la sécurité des mesures préventives, des traitements ou d'autres précautions visant à atténuer ou soigner la maladie 

Nous marquerons ou supprimerons les informations fausses ou trompeuses sur : 

  • la sécurité ou l'efficacité des traitements ou mesures préventives qui ne sont pas approuvés par les autorités sanitaires, ou qui le sont, mais dont l'administration à domicile n'est pas sûre ;
  • la vente de médicaments nécessitant une ordonnance ou une consultation médicale, ou la facilitation de l'accès à ceux‑ci ;
  • les effets indésirables de la vaccination, lorsque ces allégations ont été largement discréditées ; 
  • les vaccins et programmes de vaccination, qui suggèrent que les vaccins contre le COVID‑19 relèvent d'une tentative délibérée ou intentionnelle de nuire ou de contrôler les populations.

Informations fausses ou trompeuses sur les réglementations et restrictions officielles ou les exemptions relatives aux avis de santé publique

Nous marquerons ou supprimerons les informations fausses ou trompeuses sur : 

  • les équipements de protection individuelle (EPI), comme les allégations sur l'efficacité et la sécurité des masques pour réduire la propagation du virus ; 
  • les mesures préventives telles que le lavage des mains, les bons gestes d'hygiène ou de nettoyage, ou la distanciation sociale ; 
  • les avis ou mandats locaux ou nationaux concernant les couvre‑feux, les confinements, les restrictions de circulation, les protocoles de quarantaine, les inoculations, y compris les exemptions à ceux‑ci ;
  • le mode de développement, de test et d'approbation des vaccins par les agences de santé officielles ainsi que les informations sur les recommandations gouvernementales.

Informations fausses ou trompeuses sur la prévalence du virus ou le risque d'infection ou de décès

Nous marquerons ou supprimerons les informations fausses ou trompeuses sur : 

  • la prévalence du virus ou de la maladie, comme les informations relatives aux résultats des tests, aux hospitalisations ou aux taux de mortalité ; 
  • la capacité du système de santé publique à faire face à la crise sanitaire, comme les fausses informations sur la disponibilité des EPI, des respirateurs ou des médecins, ou sur la tension dans les hôpitaux ; 
  • les conclusions d'études menées (comme les déformations de celles‑ci ou les conclusions non fondées liées à des données statistiques), utilisées pour avancer une thèse spécifique qui minore l'importance de la maladie.

Affiliation fausse ou trompeuse
Vous ne devez pas créer de faux comptes, trompeurs quant à leur affiliation à un médecin, un responsable ou une agence de santé publique ou un institut de recherche, ou qui suggèrent à tort une expertise sur les questions liées au COVID‑19, ou qui partagent du contenu susceptible de tromper quant à leur affiliation.

Qu'est‑ce qui ne constitue pas une infraction à cette politique ?

Nous cherchons à protéger un débat public solide sur la réponse au COVID‑19 et reconnaissons que l'état des connaissances scientifiques sur certains aspects de la pandémie et la réponse publique à celle‑ci (y compris le développement de vaccins) ne sont pas encore très avancés. En l'absence d'autres infractions à la politique, les éléments suivants ne l'enfreignent généralement pas :

  • Commentaires, opinions et/ou satire appuyés, à condition que ceux‑ci ne contiennent pas d'affirmations fausses ou trompeuses.
  • Contre‑discours. Nous autorisons les réponses directes aux informations trompeuses qui cherchent à contrecarrer leur impact en les corrigeant, en amplifiant des informations fiables et en éduquant le grand public au sujet de la prévalence et de la dynamique des informations trompeuses.
  • Anecdotes personnelles ou récits à la première personne. 
  • Débat public au sujet de l'avancement de la science et de la recherche sur le COVID‑19, notamment sur l'efficacité des traitements et des mesures d'atténuation, tant que les affirmations ne dénaturent pas les conclusions des études.

Qui peut signaler des infractions à cette politique ?

Plutôt que via des signalements intégrés au produit, nous appliquons cette politique en étroite coordination avec des partenaires de confiance, notamment les autorités sanitaires, les ONG et les gouvernements, et continuons à utiliser et à consulter les informations provenant de ces sources lors de l'examen des contenus.

Notre équipe chargée des politiques publiques internationales communique de manière ouverte avec les acteurs concernés, notamment l'Organisation mondiale de la Santé, de nombreuses organisations gouvernementales et de santé publique, ainsi que des officiels du monde entier, pour qu'ils puissent résoudre les problèmes de comptes, faire certifier leurs experts et bénéficier de conseils stratégiques permettant d'utiliser la puissance de Twitter afin d'atténuer les préjudices.

Que se passe‑t‑il si vous enfreignez cette politique ?

Les conséquences d'une infraction à notre politique en matière d'informations trompeuses sur le COVID‑19 varient en fonction de la gravité et du type de celle‑ci, et des précédentes infractions commises par le compte concerné. Quand des comptes enfreignent cette politique de manière répétée, nous utilisons un système de décompte des mesures prises pour déterminer si d'autres sanctions doivent être appliquées. Ce système contribue selon nous à réduire la propagation d'informations potentiellement nuisibles et trompeuses sur Twitter, en particulier en cas d'infractions graves à nos règles.

Les mesures que nous prenons peuvent inclure les suivantes :

Suppression de Tweets 

Pour les infractions graves à cette politique, y compris (1) les informations trompeuses relatives à la nature ou au traitement du virus COVID‑19 et (2) à la pandémie ou aux vaccins contre le COVID‑19, qui invoquent une conspiration délibérée de forces malveillantes et/ou puissantes, nous vous demandons de supprimer ce contenu. Nous verrouillons aussi temporairement votre compte pour vous empêcher de tweeter à nouveau tant que vous n'avez pas supprimé le contenu. Les suppressions de Tweets comptent pour deux mesures.

Marquage

Si nous ne supprimons pas du contenu qui enfreint cette politique, nous sommes susceptibles de fournir plus de contexte sur les Tweets partageant ce contenu, là où ils apparaissent sur Twitter. Cela signifie que nous pouvons :

  • appliquer un marquage et/ou un message d'avertissement sur le Tweet ;
  • afficher un avertissement aux personnes qui s'apprêtent à partager ou à aimer le Tweet ;
  • réduire la visibilité du Tweet sur Twitter et/ou empêcher sa recommandation ;
  • désactiver les J'aime, les réponses et les Retweets et/ou ;
  • fournir un lien vers des explications ou clarifications supplémentaires, vers une page de destination prévue à cet effet ou nos politiques pertinentes, par exemple.

Dans la plupart des cas, nous prendrons toutes les mesures ci‑dessus pour les Tweets que nous marquons. Nous fournissons prioritairement des Moments Twitter dans les cas où le contenu trompeur devient très populaire sur la plateforme et où il a semé la confusion parmi les utilisateurs de notre service. Les Tweets qui ont fait l'objet d'un marquage et ont été jugés comme nuisibles comptent pour 1 mesure

Verrouillage de comptes et suspension définitive

Si nous déterminons que le but d'un compte est de tweeter ou de promouvoir une thèse trompeuse spécifique sur le COVID‑19, cela constitue également un motif de suspension.

Si vous pensez que votre compte a été verrouillé ou suspendu par erreur, vous pouvez faire appel de cette décision.

En cas d'infractions graves ou répétées à cette politique, les comptes seront définitivement suspendus.

Les infractions répétées à cette politique sont sanctionnées en fonction du nombre de mesures prises à l'encontre d'un compte suite à des infractions :

  • 1 mesure : aucune action au niveau du compte
  • 2 mesures : verrouillage du compte pendant 12 heures
  • 3 mesures : verrouillage du compte pendant 12 heures
  • 4 mesures : verrouillage du compte pendant 7 jours
  • 5 mesures ou plus : suspension définitive

Si vous pensez que votre compte a été verrouillé ou suspendu par erreur, vous pouvez faire appel de cette décision.

Ressources supplémentaires

Découvrez plus d'informations sur nos efforts pour lutter contre les informations trompeuses au sujet du COVID‑19 ici et sur notre approche élargie des informations trompeuses au sujet du vaccin contre le COVID‑19 ici.

Découvrez plus d'informations sur notre gamme d'options pour l'application de nos politiques et notre approche en matière d'élaboration de politiques et de leur application.

Ajouter cet article aux signets ou le partager

Cet article vous a‑t‑il été utile ?

Merci de nous avoir donné votre avis. Nous sommes très heureux d'avoir pu vous aider !

Merci de nous avoir donné votre avis. Comment pourrions‑nous améliorer cet article ?

Merci de nous avoir donné votre avis. Vos commentaires nous aideront à améliorer nos articles à l'avenir.