Politique en matière de médias synthétiques et manipulés

Vue d'ensemble
 

Il est interdit de partager des médias synthétiques, manipulés ou hors contexte susceptibles de tromper ou d'induire les utilisateurs en erreur et de causer un préjudice (« médias trompeurs »). Par ailleurs, nous pouvons marquer les Tweets contenant des médias trompeurs, afin de fournir plus de contexte et de permettre aux utilisateurs de juger de leur authenticité.

Qu'est‑ce qui constitue une infraction à cette politique ?
 

Pour que du contenu comportant des médias trompeurs (notamment des images, des vidéos, des sons, des GIF et des URL renvoyant vers de tels médias) soit marqué ou supprimé en vertu de cette politique, il doit :

  • inclure un média manipulé, fabriqué ou modifié de manière significative à des fins de tromperie, ou ;
  • inclure un média partagé de manière à tromper ou avec un faux contexte et ;
  • inclure un média susceptible d'entraîner une confusion généralisée sur des questions d'intérêt public, d'avoir un impact sur la sécurité publique ou de causer des préjudices graves.

Dans le cadre de nos efforts permanents pour appliquer nos règles et garantir des conversations saines et sûres sur Twitter, nous utilisons les critères ci‑dessous lorsque nous examinons les Tweets et médias avant de les marquer ou de les supprimer en vertu de cette politique :

1. Le contenu a‑t‑il été manipulé, fabriqué ou modifié de manière significative à des fins de tromperie ?

Pour que du contenu soit marqué ou supprimé en vertu de cette politique, nous devons avoir des raisons de penser que les médias en question ont été manipulés, fabriqués ou modifiés de manière significative à des fins de tromperie. Les médias synthétiques et manipulés prennent de nombreuses formes, et les personnes qui les produisent disposent pour ce faire d'un large éventail de technologies. Nous prenons notamment en compte les critères suivants :

  • Les médias ont été édités ou post‑traités de façon substantielle, d'une manière qui modifie fondamentalement leur composition, leur ordre, leur déroulement ou leur cadrage, déformant ainsi leur signification. 
  • Des informations visuelles ou sonores (comme de nouvelles images vidéo, des sons mixés ou des sous‑titres modifiés) ont été ajoutées, éditées ou supprimées, ce qui modifie fondamentalement la compréhension, la signification ou le contexte des médias.
  • Les médias ont été créés, édités ou post‑traités en recourant à des améliorations ou à des filtres qui modifient fondamentalement la compréhension, la signification ou le contexte du contenu.
  • Des médias représentant une personne réelle ont été fabriqués ou simulés, notamment en utilisant des algorithmes d'intelligence artificielle.

Nous ne prendrons aucune mesure pour marquer ou supprimer des médias modifiés d'une manière qui ne change pas fondamentalement leur signification, comme les photos retouchées ou les vidéos dont les couleurs ont été corrigées. 

Afin de déterminer si des médias ont été modifiés de manière significative ou fabriqués à des fins de tromperie, nous pouvons utiliser notre propre technologie ou recevoir des signalements via nos partenariats avec des tiers. Dans les situations où il ne nous est pas possible de déterminer de manière fiable si des médias ont été modifiés ou fabriqués, nous pourrons ne pas prendre de mesures pour les marquer ou les supprimer.

2. Le contenu est‑il partagé de manière à tromper ou avec un faux contexte ?

Nous examinons également si le contexte dans lequel les médias sont partagés peut entraîner de la confusion ou suggère une intention délibérée de tromper sur la nature ou l'origine du contenu, en prétendant à tort qu'il représente la réalité, par exemple. Nous évaluons le contexte fourni avec les médias pour voir s'il donne des informations exactes et factuelles. Voici des types de contexte que nous évaluons pour cette détermination, ils comprennent notamment :

  • Des médias inauthentiques, fictifs ou produits qui sont présentés comme des faits ou des réalités, ou approuvés comme tels. Il peut s'agir d'œuvres produites ou mises en scène, de reconstitutions ou d'expositions présentées comme des événements réels.
  • Les médias sont présentés avec un contexte faux ou trompeur en ce qui concerne leur source, le lieu, l'heure ou leur authenticité.
  • Des médias qui présentent un contexte faux ou trompeur en ce qui concerne l'identité des personnes ou des entités qui y figurent.
  • Des médias qui présentent des affirmations ou des citations inexactes de ce qui est dit ou qui présentent des déclarations mensongères de ce qui est représenté.

Nous ne prendrons aucune mesure pour marquer ou supprimer des médias partagés avec des commentaires ou des opinions et qui n'avancent pas d'allégation trompeuse relative au contexte (voir ci‑dessus). 

Afin de déterminer si des médias ont été partagés de manière à tromper ou avec un faux contexte, nous pouvons utiliser notre propre technologie ou recevoir des signalements via nos partenariats avec des tiers. Dans les situations où il ne nous est pas possible de déterminer de manière fiable si des médias ont été partagés avec un faux contexte, nous ne marquerons pas le contenu, et il ne sera pas non plus supprimé.

3. Le contenu est‑il susceptible d'entraîner une confusion généralisée sur des questions d'intérêt public, d'avoir un impact sur la sécurité publique ou de causer des préjudices graves ?

Les Tweets qui partagent des médias trompeurs peuvent être supprimés en vertu de cette politique s'ils sont susceptibles de causer des préjudices graves. Les préjudices spécifiques que nous prenons en compte sont notamment les suivants :

  • Menaces pour la sécurité physique d'une personne ou d'un groupe
  • Incitation à un comportement inapproprié envers une personne ou un groupe
  • Risque de violence de masse ou de troubles civils généralisés
  • Risque d'entraver ou de compliquer la fourniture de services publics, les efforts de protection ou les interventions d'urgence
  • Menaces pour la vie privée d'une personne ou d'un groupe ou leur capacité à s'exprimer librement ou à participer à des événements civiques, notamment :
    • Harcèlement ou attention obsessionnelle indésirable
    • Contenu ciblé visant à harceler, intimider ou réduire une personne au silence.
    • Suppression ou intimidation d'électeurs

Nous tenons également compte du délai dans lequel le contenu peut être susceptible d'avoir un impact sur la sécurité publique ou de causer un préjudice grave. Il est plus probable que nous supprimions du contenu en vertu de cette politique s'il est susceptible d'entraîner des préjudices immédiats.

Les Tweets comportanolitit des médias trompeurs qui ne sont pas susceptibles d'entraîner un préjudice immédiat, mais qui peuvent tout de même impacter la sécurité publique, nuire ou provoquer une confusion généralisée en ce qui concerne une question publique (dans les domaines de la santé, de l'environnement, de la sécurité, des droits de l'homme et de l'égalité, de l'immigration et de la stabilité sociale et pque) peuvent être marqués pour réduire leur propagation et fournir un contexte supplémentaire. 

Nous disposons d'autres règles également destinées à lutter contre ces formes de préjudice, dont nos politiques sur les menaces violentes, l'intégrité civique, les informations trompeuses sur le COVID‑19 et les conduites haineuses. En ce qui concerne les Tweets contenant des médias trompeurs, nous opterons pour la suppression dans les cas limites qui n'enfreignent pas les règles existantes.

Qu'est‑ce qui ne constitue pas une infraction à cette politique ?
 

Nous cherchons à protéger la conversation publique autour de diverses questions. Des médias accompagnent souvent les conversations et encouragent la poursuite des discussions. En l'absence d'autres infractions, les éléments suivants n'enfreignent généralement pas cette politique :

  • Les mèmes ou satires, à condition qu'ils n'entraînent pas de confusion majeure quant à l'authenticité des médias.
  • Les animations, illustrations, dessins humoristiques et bandes dessinées, à condition qu'ils n'entraînent pas de confusion majeure quant à l'authenticité des médias.
  • Les commentaires, critiques, opinions et/ou réactions. Le partage de médias comportant des modifications qui ne font qu'ajouter des commentaires, critiques, opinions ou réactions permet une discussion et un débat plus poussés concernant diverses questions. Il n'enfreint pas cette politique.
  • Le contre‑discours. Nous autorisons les réponses directes aux informations trompeuses qui cherchent à contrecarrer leur impact en les corrigeant, en amplifiant des informations fiables et en éduquant le grand public au sujet de la prévalence et de la dynamique des informations trompeuses.
  • Les Tweets, publications sur les réseaux sociaux ou messages de discussion trafiqués ou falsifiés. En raison des difficultés associées à la vérification concluante de l'existence d'un Tweet, d'une publication ou d'un message donné, nous ne prenons généralement pas de mesures en vertu de cette politique à l'égard des Tweets, publications sur les réseaux sociaux ou messages de discussion susceptibles d'avoir été trafiqués ou falsifiés.

Qui peut signaler des infractions à cette politique ?
 

Nous appliquons cette politique en étroite coordination avec des partenaires de confiance. Nous avons notamment établi un partenariat avec AP et Reuters, d'autres agences de presse, des autorités sanitaires et des gouvernements. Notre équipe communique de manière ouverte avec divers partenaires à des fins de consultation et d'examen de divers médias et allégations.

En Australie, en Corée du Sud et aux États‑Unis, Twitter a commencé à tester une nouvelle fonctionnalité de signalement permettant aux utilisateurs de signaler des Tweets qui semblent trompeurs. Dans le cadre du test, lorsque vous sélectionnez Signaler un problème, une option permettant d'indiquer que le contenu est trompeur est proposée.

Que se passe‑t‑il si vous enfreignez cette politique ?
 

Les conséquences d'une infraction à notre politique en matière de médias synthétiques et manipulés dépendent de la gravité de cette infraction.

Suppression de Tweets
Pour les infractions graves à la politique, notamment les médias trompeurs qui présentent un risque sérieux de nuire à des personnes ou à des communautés, nous vous demanderons de supprimer le contenu incriminé.

Marquage
Si nous ne supprimons pas du contenu qui enfreint cette politique, nous sommes susceptibles de fournir plus de contexte sur les Tweets partageant des contenus trompeurs, là où ils apparaissent sur Twitter. Cela signifie que nous pouvons :

  • appliquer un marquage et/ou un message d'avertissement sur le Tweet ;
  • afficher un avertissement aux personnes qui s'apprêtent à partager ou à aimer le Tweet ;
  • réduire la visibilité du Tweet sur Twitter et/ou empêcher sa recommandation ;
  • désactiver les J'aime, les réponses et les Retweets et/ou ;
  • fournir un lien vers des explications ou clarifications supplémentaires, vers une page de destination prévue à cet effet (Moments Twitter) ou nos politiques pertinentes, par exemple.

Dans la plupart des cas, nous prendrons une combinaison des mesures ci‑dessus pour les Tweets que nous marquons. Nous fournissons prioritairement des Moments Twitter dans les cas où le contenu trompeur devient très populaire sur la plateforme et où il a semé la confusion parmi les utilisateurs de notre service.

Verrouillage de comptes
Si nous déterminons qu'un compte a partagé continuellement ou a avancé des thèses trompeuses et nuisibles qui violent notre politique en matière de médias synthétiques et manipulés, nous pouvons temporairement réduire la visibilité du compte, le verrouiller ou le suspendre. 

Si vous pensez que votre compte a été verrouillé ou suspendu par erreur, vous pouvez faire appel de cette décision.

Ressources supplémentaires
 

Découvrez ici plus d'informations sur notre travail et la façon dont nous élaborons des règles pour lutter contre les médias trompeurs. Découvrez plus d'informations sur notre gamme d'options pour l'application de nos politiques et notre approche en matière d'élaboration de politiques et de leur application.

Partager cet article