Politique en matière de médias synthétiques et manipulés

Vue d'ensemble

Il est interdit de partager des médias synthétiques ou manipulés à des fins de tromperie et susceptibles de causer des préjudices. Par ailleurs, nous pouvons marquer les Tweets contenant des médias synthétiques et manipulés, afin de fournir plus de contexte et de permettre aux utilisateurs de juger de leur authenticité.

Vous devez pouvoir trouver des informations fiables sur Twitter. Vous devez aussi pouvoir comprendre si le contenu que vous voyez est réel ou fabriqué, et avoir la possibilité de trouver plus de contexte sur ce que vous voyez sur Twitter. C'est la raison pour laquelle nous pouvons marquer les Tweets comprenant des médias (vidéos, sons et images) qui ont été modifiés ou fabriqués dans le but de tromper. En outre, il est interdit de partager des médias modifiés à des fins de tromperie sur Twitter en induisant les utilisateurs en erreur ou en les leurrant quant à l'authenticité de ces médias, si des menaces pour la sécurité physique ou d'autres préjudices graves peuvent en découler.

Nous utilisons les critères ci‑dessous lorsque nous examinons les Tweets et médias avant de les marquer ou de les supprimer en vertu de cette politique, dans le cadre de nos efforts permanents pour appliquer nos règles et garantir une conversation saine et sûre sur Twitter (vous trouverez des informations supplémentaires sous le tableau) :

1. Le contenu est-il synthétique ou manipulé ?

Pour que du contenu soit marqué ou supprimé en vertu de cette politique, nous devons avoir des raisons de penser que les médias en question, ou le contexte dans lequel ils sont présentés, ont été modifiés de façon significative ou manipulés à des fins de tromperie. Les médias synthétiques et manipulés prennent de nombreuses formes différentes, et les personnes qui les produisent disposent pour ce faire d'un large éventail de technologies. Pour évaluer si des médias ont été modifiés de manière significative ou fabriqués à des fins de tromperie, nous prenons notamment en compte les facteurs suivants :

  • Le contenu a été édité de façon substantielle, d'une manière qui modifie fondamentalement sa composition, son ordre, son déroulement ou son cadrage. 
  • Des informations visuelles ou sonores (comme de nouvelles images vidéo, des sons mixés ou des sous-titres modifiés) ont été ajoutées ou supprimées.
  • Un média représentant une personne réelle a été fabriqué ou simulé.

Nous sommes le plus susceptibles de prendre des mesures (marquage ou suppression, comme décrit ci-dessous) en cas de modifications importantes, telles que des sons ou vidéos entièrement synthétiques ou du contenu trafiqué (découpé et réorganisé, ralenti) pour changer sa signification. En cas de formes de manipulation de médias plus subtiles, comme l'édition de parties isolées, l'omission de contexte ou la présentation avec un faux contexte, les médias concernés peuvent être marqués ou supprimés au cas par cas. 

Nous ne prendrons aucune mesure pour marquer ou supprimer des médias modifiés d'une manière qui ne change pas fondamentalement leur signification, comme les photos retouchées ou les vidéos dont les couleurs ont été corrigées. 

Afin de déterminer si des médias ont été modifiés de manière significative ou fabriqués à des fins de tromperie, nous pouvons utiliser notre propre technologie ou recevoir des signalements via nos partenariats avec des tiers. Dans les situations où il ne nous est pas possible de déterminer de manière fiable si des médias ont été modifiés ou fabriqués, nous pourrons ne pas prendre de mesures pour les marquer ou les supprimer.

2. Le contenu est-il partagé de manière trompeuse ?

Nous examinons également si le contexte dans lequel les médias sont partagés peut entraîner de la confusion ou des malentendus, ou suggère une intention délibérée de tromper sur la nature ou l'origine du contenu, en prétendant à tort qu'il représente la réalité, par exemple. Nous évaluons le contexte fourni avec les médias pour voir s'il indique clairement que ceux‑ci ont été modifiés ou fabriqués. Les types de contexte que nous évaluons pour cette détermination comprennent notamment :

  • Le texte du Tweet accompagnant le média, ou intégré au média
  • Les métadonnées associées au média 
  • Les informations figurant sur le profil de la personne qui partage le média
  • Les liens vers des sites présents dans le Tweet ou dans le profil de la personne qui partage le média

3. Le contenu est-il susceptible d'avoir un impact sur la sécurité publique ou de causer un préjudice grave ?

Les Tweets qui partagent des médias synthétiques et manipulés peuvent être supprimés en vertu de cette politique s'ils sont susceptibles de causer des préjudices graves. Les préjudices spécifiques que nous prenons en compte sont notamment les suivants :

  • Menaces pour la sécurité physique d'une personne ou d'un groupe
  • Risque de violence de masse ou de troubles civils généralisés
  • Menaces pour la vie privée d'une personne ou d'un groupe ou leur capacité à s'exprimer librement ou à participer à des événements civiques, notamment :
    • Harcèlement ou attention obsessionnelle indésirable
    • Contenu ciblé comprenant des clichés, des injures ou des éléments visant à réduire une personne au silence
    • Suppression ou intimidation d'électeurs

Nous disposons d'autres règles également destinées à lutter contre ces formes de préjudice, dont nos politiques sur les menaces violentes, l'intégrité des élections et les conduites haineuses. En ce qui concerne les Tweets contenant des médias synthétiques ou manipulés, nous opterons pour la suppression dans les cas limites qui n'enfreignent pas les règles existantes.

Nous tenons également compte du délai dans lequel le contenu peut être susceptible d'avoir un impact sur la sécurité publique ou de causer un préjudice grave. Il est plus probable que nous supprimions du contenu en vertu de cette politique si nous déterminons que des préjudices immédiats peuvent découler de la présence de ce contenu sur Twitter.

Remarque: Nous pouvons également prendre des mesures en ce qui concerne le contenu synthétique et manipulé dans le cadre de notre politique en matière de nudité non consensuelle (notamment pour les médias pornographiques modifiés afin d'insérer des visages de personnes non impliquées), ou dans le cadre d'autres sections des Règles de Twitter. 

Marquage et suppression

Dans la plupart des cas, si nous avons des raisons de penser que des médias partagés dans un Tweet ont été modifiés de manière significative ou fabriqués à des fins de tromperie, nous fournirons un contexte supplémentaire sur le Tweet dans lequel ils apparaissent sur Twitter. Cela signifie que nous pouvons :

  • appliquer un marquage sur le contenu là où il apparaît dans le produit Twitter ;
  • afficher un avertissement aux personnes qui s'apprêtent à partager ou à aimer le contenu ;
  • réduire la visibilité du contenu sur Twitter et/ou empêcher sa recommandation ; et/ou
  • fournir un lien vers des explications ou clarifications supplémentaires, dans un Moment Twitter ou sur une page de destination, par exemple.

Dans la plupart des cas, nous prendrons toutes les mesures ci-dessus pour les Tweets que nous marquons.

Il est interdit de partager sur Twitter des médias qui correspondent aux trois critères définis ci-dessus, c'est-à-dire qui sont synthétiques ou manipulés, partagés de manière trompeuse et susceptibles de causer des préjudices. Ces médias pourront être supprimés. En cas d'infractions graves ou répétées à cette politique, les comptes pourront être définitivement suspendus.

 

* D'autres sections des Règles de Twitter s'appliquent et peuvent entraîner la suppression du contenu, en particulier lorsqu'il existe un risque élevé de préjudice grave, comme dans le cas d'une menace pour la vie ou la sécurité physique d'une personne.

Ajouter cet article aux signets ou le partager

Cet article vous a‑t‑il été utile ?

Merci de nous avoir donné votre avis. Nous sommes très heureux d'avoir pu vous aider !

Merci de nous avoir donné votre avis. Comment pouvons‑nous améliorer cet article ?

Merci de nous avoir donné votre avis. Vos commentaires nous aideront à améliorer nos articles à l'avenir.